Auto Stop : Mode d’emploi

Ayant pratiqué l’auto-stop, je suis passé, à mes débuts, par bien des déboires, parfois coincé des heures,  la nuit,  dans une station service perdue au fin fond de la banlieue d’Amsterdam. Quelques conseils sous forme d’un question/réponse pourront vous aider à bien démarrer !

A) Pourquoi faire de l’auto-stop alors que je peux prendre un avion, un train ou ma voiture ?

Tout d’abord, Le prix. Nada. Zéro. Ensuite, vous ne rencontrerez jamais autant de personnes intéressantes et d’horizons divers qu’en faisant du stop,  et je parle d’expérience. Par ailleurs, le stop est flexible : Le stop permet de partir n’importe quand, et pour partout ! Enfin, l’écologie. Vous ne dépensez rien de plus que ce qui aurait été dépensé sans vous : Le stop est éco citoyen !

B) Quel est l’équipement nécessaire pour faire du stop?

Préférez le sac à dos au bagage à roulette, pour marcher, c’est plus pratique  :-)
Ensuite, prenez des cartons (quatre suffiront), coupez en des  bouts d’à peu près la taille d’un grand écran d’ordinateur.  De grandes lettres noires  au marqueur suffiront amplement.
Les cartons semblent difficiles à trouver, il n’en est rien : J’en ai toujours trouvé en cherchant un peu. En cas d’extrême urgence, ne pas hésiter à demander dans des magasins !

C) Bon, j’ai mon carton. Je veux aller à Amsterdam. Je mets Amsterdam dessus ? Pays Bas ?

L’astuce est de voyager par étape, petites étapes : Paris-Bruxelles est une grande étape. Paris-Lille est une étape acceptable. Prenez donc une carte des autoroutes d’Europe. Regardez toutes les grandes villes entre destinations, notez les villes,  et adaptez vos cartons en fonction : trajets courts sont souvent plus fréquents que trajets longs !

D) Et où dois-je faire du stop ?

L’autoroute est le paradis des auto-stoppeurs. Arrangez-vous pour vous faire déposer sur les aires de repos, ou sur les stations services, en évitant au maximum les villes. Il y a des gens 24 heures sur 24 ! A noter qu’un autre endroit pratique peut être tout simplement… Le péage !
Quel est l’avantage des stations services ? Les voitures sont à l’arrêt. Vous pouvez alors demander très gentiment aux conducteurs arrêtés de vous prendre.  La plupart des cas, vous vous ferez rembarrer, mais une fois sur dix, cela marchera !

E) Mais pour le départ de mes voyages, ou si je  quitte les grands axes, pas de station service !

Pas de panique ! L’astuce, c’est le placement. Ceci varie en fonction des villes. Si vous êtes dans une ville inconnue,  mettez vous à la « porte » qui vous semble orienté dans votre direction et attendez, en levant le pouce et votre carton (ou juste le carton). Il est intéressant de se renseigner avant!
Quelques liens sur MonNuage.com :

F) Justement, ça fait une heure que j’attends. Je suis un peu découragé.

Pas de panique ! C’est tout à fait normal. Prenez votre mal en patience : ca peut durer une heure, deux, trois, voir quatre.
Allez, comme je suis gentil, je vous donne deux derniers conseils : prendre un parapluie,  et essayer de partir un week end,  il y a plus de monde sur les routes !  Bonne chance !

A titre d’indication, voici des exemples de voyages réalisés en stop au Laos et au Chili.

Pour ceux qui voudraient plus d’informations sur le stop, vous pouvez consulter hitchwiki ! Un site de référence.
Il ne vous reste plus qu’à parcourir MonNuage pour trouver la destination de vos rêves, et tendre le pouce !

Tags: , , , , ,

6 réponses à “Auto Stop : Mode d’emploi”

  1. Antoine D'AUDIGIER 18 octobre 2010 16:30 #

    Oh, chic, alors, des liens vers mes conseils !

    Chouette article ! je pratique et continuerai encore longtemps l’un des meilleurs moyens de locomotion du Monde.

  2. Theo 18 octobre 2010 16:34 #

    Un autre conseil de placement pour les plus petites routes type départementales voire nationales : les sorties de rond points.
    Généralement, ce qu’il faut pour un bon placement, c’est un peu d’espace où les gens peuvent s’arrêter et une vitesse modérée des voitures pour pouvoir être vu, et oui le stop ca marche aussi à la tête du client ;-)

  3. bouvier 6 janvier 2011 20:26 #

    Je peux dire que je suis une spécialiste du stop (j’ai fait plus de 300.000 Km par ce moyen). La première fois j’avais 17 ans.
    La dernière fois 58 (j’en ai 61), j’ai fait le trajet Mexico-Los-Angeles-New-York (via plusieurs parcs nationaux que j’ai visités, aux USA donc).
    Quand j’étais jeune mon temps d’attente était inférieur à 1 mn en ville, 1 à 15 mn sur routes.
    Je n’ai jamais demandé à une personne à l’arrêt de me prendre à son bord, ce procédé me semblant trop comminatoire.
    Je n’ai jamais utilisé de panneau précisant à l’avance où j’allais.
    J’ai fait du stop en Europe, Amérique du Nord et du Centre, je peux dire que les automobilistes les pires que j’ai rencontrés ce sont les Français…
    Compte tenu de l’immensité des distances parcourues je peux dire que je n’ai été que très rarement agressée sachant avec précision comment réagir face à ces situations.
    J’ai quelques anecdotes rocambolesques sur le sujet, notamment :
    Je me suis retrouvée en prison aux USA pour délit d’auto-stop (les Américains se croient dans Le Pays de LA Liberté !…), mais, ayant refusé de payer la caution pour qu’ils me laissent partir, je suis passée en jugement.
    Je fus dispensée de l’amende mais condamnée à 60 jours de probation (pendant lesquels j’ai continué de faire du stop vu que pour me rendre à mon boulot il n’y avait pas le moindre bus et 34 Km par jour à effectuer). D’ailleurs la greffière m’avait dit : “Je ne vous dis pas de ne plus faire de stop mais de ne pas vous faire prendre” !!
    Le hic c’est que le jour où je fus jugée, en plein tribunal d’Orlando en Floride, j’ai failli être assassinée car il s’est produit une vraie tuerie (2 morts, 3 blessés) ce qui m’a permis de dire au juge que, contrairement à ce qu’il venait de m’affirmer concernant la dangerosité de cette pratique : “Votre Honneur, c’est beaucoup moins dangereux de faire du stop dans votre pays que de venir se faire juger dans vos tribunaux, conséquemment je continuerai de faire du stop mais ne reviendrai jamais plus dans vos palais de justice” ! Le pauvre était si affolé qu’il n’a même pas songé à me répondre ! (cette anecdote a été diffusée par Pierre Bellemare dans son émission de radio « Les aventuriers du XXe siècle et figure dans le livre qu’il a ensuite publié sur ces histoires que lui envoyaient les auditeurs.
    Si vous voulez plus de détails voire de conseils, écrivez-moi à heliabouvierfhn@gmail.com

    Je vous souhaite à tous bonne route !

    Hélia.

  4. Diane 13 janvier 2011 10:46 #

    Incroyable ton histoire Hélia ! C’est fou, je ne pensais pas que faire du stop pouvait être un délit. En tout cas, ton CV d’autostoppeuse fait de toi une vrai pro :)

  5. aalicia 21 janvier 2013 15:21 #

    Salut à tous !
    j’aimerai partir de Lille à Lyon en stop
    quelqu’un sait comment on fait ? ^^

  6. Jean Valjean 5 novembre 2013 16:21 #

    Hello! Pour choper des astuces sur l’auto-stop et trouver l’emplacement idéal, un nouveau site a été crée: levetonpouce.fr

    Allez y faire un tour ca vaut le coup d’oeil ;)

Laisser un commentaire