Pour un printemps décalé dans le désert.

C’est le début du printemps sur tout l’hémisphère nord, la température est agréable et c’est aussi souvent le moment où on a envie de partir en vacances. Mais où ? On a déjà bien profité des pistes enneigées et il  est encore un peu tôt pour les plages ; remarquez certains n’ont pas peur des sensations fortes !

Pourquoi ne pas faire exactement l’inverse et partir dans le désert ? « Super » me direz-vous, « j’ai toujours rêvé de faire du chameau dans les dunes et de boire du thé à la menthe au coucher du soleil … ! » C’est une bonne idée, mais ça risque d’être un peu loin de notre sélection cette semaine. Voici 4 destinations pas tout à fait dans les dunes, un brin décalées et totalement à couper le souffle 😉

Pour commencer direction l’Arizona.

Situé dans le Sud-ouest du pays, il fait partie de la Sun Belt avec en moyenne 300 jours de soleil par an. Le 48e État Américain est en réalité le 6e plus grand territoire après le Nouveau Mexique mais avant le Nevada. Le climat est essentiellement désertique. Un désert du moins insolite puisqu’il abrite une merveille de la nature : le Grand Canyon. Cette gorge naturelle s’étend sur près de 450 km de long dans le nord de l’Arizona. Il fallut plus de deux mille ans au fleuve Colorado pour creuser ces 1.6 km de profondeur et ériger les hauts plateaux du Colorado. Le must de l’expérience c’est d’aller chatouiller les nuages sur Grand Canyon Skywalk, un plateau artificiel, perché au sommet de la gorge qui offre un vue panoramique sur le Colorado.

Photo par Morgane.F.

Autre curiosité de l’État, le Lac Powell est une véritable oasis artificielle où il est agréable de faire escale en remontant le fleuve Colorado vers l’Utah. La marina propose diverses activités nautiques du kayak à la pêche, tous les goûts sont permis.

Dans le même esprit, on peut se laisser tenter par le nord ouest de l’Australie au cœur des terres de l’Outback, c’est parti pour Alice Springs !

2e plus grande ville du territoire du nord après Darwin, Alice Springs city est le point de départ idéal pour visiter Kings Canyon au sud ouest de la ville, qui culmine à plus de 100 m de hauteur au bord de la rivière Kings Creek. Mais attention, le canyon se situe sur un territoire aborigène sacré, et certaines parties ne sont pas ouvertes au public.

De même, le parc national Uluru Ayers Rock : un monolithe de 348 mètres de haut qui s’étend sur près de 10 kilomètres. Le site est tout à fait étonnant puisque le rocher change de couleur en fonction de la position du soleil.Tout comme Kings Canyon, c’est un lieu de culte aborigène. On peut y grimper mais la légende raconte qu’autour du rocher le sable est maudit ! Malheur à celui qui osera défier ce sanctuaire…

Photo par Marine.

L’insolite est également au rendez-vous au sud ouest du pays avec le parc national de Nambung à 200 kilomètres de la ville de Perth. Aussi appelé désert des Pinnacles, il se compose d’une multitude de formations calcaires aux formes les plus surprenantes. Marine nous raconte son expérience :

« C’est un désert de sable dans lequel se dressent d’étranges pierres ; un Carnac à l’Australienne, en beaucoup plus grand et beaucoup moins vert ! C’est un lieu spectaculaire au paysage lunaire. Un moment inoubliable sur la plus belle côte Australienne, la West Coast bien sûr ! »

Passons maintenant de l’autre côté du Pacifique, pour découvrir un désert souvent méconnu : le Désert d’Atacama au nord du Chili.

En réalité, c’est une frontière naturelle entre le Chili, la Bolivie et l’Argentine. Le site, à dominance volcanique, est une véritable curiosité puisqu’il est situé à quelques kilomètres seulement de magnifiques lagunes. C’est pourtant le désert le plus sec du monde ! C’est aussi l’endroit rêvé pour observer les étoiles, à cause de son climat très aride et de l’absence de luminosité la nuit. La NASA y a même installé plusieurs observatoires. Qui sait, peut-être ferez-vous une rencontre tout aussi insolite 😉

Pour finir, on ne pouvait pas parler de désert sans évoquer l’Afrique. Cependant, on va laisser un peu de côté le Sahara et se diriger vers le Sud du continent : la Namibie. Le plus vieux désert du monde nous attend !

Sur la côte Ouest de l’Afrique du Sud, le Namib a traversé plus de 50 millions d’années.  Pas d’animaux préhistoriques pour autant, encore qu’à Twyfelfontein le célèbre rocher à tête de monstre y ressemble un peu… En réalité, ce sont plusieurs déserts réunis au même endroit.  Un désert de sable : la traversée des plus hautes dunes du monde à Sesriem Sossusvlei est une expérience unique. Au milieu de la faune silencieuse, on dit que l’atmosphère est particulièrement paisible et la découverte se termine par le Canyon qui a la particularité de regorger d’eau, c’est donc idéal pour une pause fraicheur !

Photo par Caimanb

Et vous, le printemps, vous le voyez comment ?

😉

Tags: , , , , , , , , ,

2 réponses à “Pour un printemps décalé dans le désert.”

  1. Adrienne 10 mai 2011 11:18 #

    j’avoue que partir en Australie ça me tenterait bien !
    🙂

  2. marine 11 mai 2011 9:32 #

    Sa vaut le coup sa c’est clair !!!

Laisser un commentaire