Le Puy du Fou en famille ou entre amis

puy du fou

Le Puy du Fou, vous pensez que c’est un parc ? C’est aussi une scène géante qui vous fait vivre les spectacles au lieu de les regarder.

Nous partons pour le week-end avec Joëlle, son compagnon et 2 de leurs enfants. Un week-end à la fois familial et entre amis, la bonne humeur règne !

J’avoue que j’en ai pris plein les yeux. Mon mari aussi. Quant à mon fils de 3 ans… Le lundi il racontait à la nounou qu’il avait vu des animaux : des vaches, des moutons, des chevaux bleus et des nounours… Oui, il faut qu’il se repose un peu 🙂 Ensuite il a mimé une tour qui s’effondre, et des oiseaux qui nous frôlent. Ah ça, il a adoré quand j’ai eu peur, ça l’a fait rire au moins 10 minutes !

Depuis Nantes, ça n’est qu’une heure de route finalement, je pensais que c’était un peu plus long alors que ça passe vite. Nous voilà au coeur de la Vendée, et nous ne l’oublierons pas du week-end car le département est à l’honneur. Patois, chansons, histoire, costumes… On fête la Vendée un peu partout, ce qui nous rappelle aussi l’investissement des bénévoles qui fait une des originalités de ce parc.

villa gallo romaine

On arrive directement à la cité nocturne afin de déposer nos bagages et découvrir où nous dormirons le soir. La féérie opère à la cité gallo-romaine. Colonnes corinthiennes, une belle couleur ocre ravivée au coucher du soleil, un décor soigné. Les chambres donnent d’un côté sur le patio et de l’autre sur la campagne : parfait pour un city break !

Je n’ai vu les 2 autres hôtels qu’en passant mais ils avaient l’air bien, avec chacun leur style : les îles de Clovis charment avec les toits de chaume et les pilotis. Le logis de Lescure met en scène un décor raffiné avec son cabinet de curiosité, son salon de musique ou encore son planétarium.

Mon fils ne tient plus en place, on hâte donc le pas vers le Grand Parc. On aperçoit déjà le stadium gallo-romain, une reproduction impressionnante du Colisée de Rome. Une scène de 2500 m², vous vous rendez compte ? Non ? Je comprends. Aucun mal à rentrer tout de suite dans le Signe du Triomphe : le stadium rempli, une ambiance de folie, et une histoire qui se déroule devant nous à grands renforts de trouvailles spectaculaires. A 3 ans, mon fils ne se rendait pas compte et voyait plutôt le décor et les animaux, mais les enfants de 5 à 7 ans peuvent à mon avis poser quelques questions sur le sang, les combats et les gens qui se font dévorer par les lions… Les enfants plus grands seront ravis de se faire un peu peur 🙂

stadium

Il faut dire que munis d’un pass Emotion, nous étions à chaque fois placés au mieux pour profiter de l’action. Au bal des oiseaux fantômes, ce sont pas moins de 150 aigles, chouettes, milans, et même pélicans et cigognes qui volent au-dessus de nos têtes, et j’en passe ! Le dressage est unique et les oiseaux choisis originaux. J’ai déjà souvent assisté à des spectacles de fauconnerie, mais jamais je n’ai été aussi impressionnée.

Plus loin, les Vikings débarquent de leurs drakkars surgis des eaux et attaquent un village de l’an Mil en pleine noce ! Tandis qu’à l’autre bout du parc, le secret de la lance prend place dans un château médiéval dont le rempart de 8 mètres de haut et 50 de long disparaît sous nos yeux, dans le sol.

Le Puy du Fou® a fait du chemin : l’aventure, lancée en 1978, compte aujourd’hui 3200 bénévoles à la Cinéscénie® et plus de 1000 employés sur le Grand Parc.

Un couple de retraités témoigne :

« On a tout vendu pour venir s’installer ici et passer une retraite active et ludique en tant que bénévoles au parc ! »

Entre les spectacles, on déambule de village en village pour un voyage dans le temps : la cité médiévale, le fort de l’an Mil, le village XVIIIème et le bourg 1900.

Pour les enfants, de petits spectacles plus courts leur permettent de se remettre de leurs émotions. Un grand merci à la Légende de Martin, spectacle de marionnettes qui a miraculeusement cloué mon fils sur mes genoux. Moi qui n’ai connu que le Guignol du parc de la tête d’or à Lyon (un must du genre), j’ai trouvé que Martin rajeunissait le genre, en multipliant les marionnettes et en donnant un petit côté comédie musicale au récit.

Dimanche, nous avons terminé par l’Odyssée du Puy du Fou et force est de constater l’incroyable efficacité de la mise en scène. On est prévenu à l’entrée : ne convient pas aux personnes sujettes à la claustrophobie (pas dit comme ça mais c’est ce que ça voulait dire). J’ai mieux compris en y allant.

C’est le spectacle dans lequel on est le plus immergé car on marche vraiment au milieu de la scène, ou plutôt on passe de scène en scène. C’est très beau et j’ai réalisé un rêve de gosse : pénétrer un passage secret derrière la cheminée médiévale… Je n’en dis pas plus… Allez voir !

Les zones boisées sont très appréciables pour faire une petite pause. D’ailleurs, faites bien attention à vos petits loups et n’oubliez pas eau (à moins d’en acheter sur place), casquettes (on peut aussi en acheter sur place, les malins !) et crème solaire. Les spectacles se déroulent en plein air, donc en plein soleil. Il faut souvent se rendre sur place un peu avant le début du spectacle, la prudence est de mise. J’ai bien protégé mon fils, mais du coup, moi, j’ai pris un beau coup de soleil…

Tags: , , , , , , , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.