4L Trophy : le raid automobile dans le désert marocain !

Cette année nous avons sponsorisé deux étudiantes, Maryeve et Margaux, pour le 4L Trophy, la grande course partant de la France jusqu’au désert marocain. Nous les avons interrogées  à leur retour pour avoir leurs impressions sur ce road trip en 4L !

Quelles conditions faut-il réunir pour pouvoir rejoindre cette course ?

  • Pour participer au 4L Trophy, il me semble que la chose la plus importante est de trouver le bon coéquipier ! Au-delà de choisir une bonne voiture, car celle-ci peut être réparée, améliorée… une bonne entente dans l’équipage est essentielle pour vivre un bon 4L. J’ai pu remarquer cela au travers de mon équipage, mais aussi en observant d’autres équipes. Il faut savoir faire des compromis et accepter ses erreurs. Aussi, la deuxième condition pour moi, est d’avoir vraiment à coeur ce projet, pour qu’il nous porte durant toute une année, sans motivation nous n’y serions sans doute pas arrivées.
  • Concernant les conditions administratives, il faut être étudiant et avoir moins de 28 ans. Cependant, lors du raid nous avons croisé de nombreuses personnes non étudiantes, il suffit d’obtenir une dérogation auprès de l’organisation.
  • Concernant les conditions financières, il faut être capable de réunir un minimum de 4000 euros (frais d’inscription, coût du carburant et des péages), plus l’achat et la préparation de la voiture, celle-ci pouvant être assurée par un garagiste, ce fût en partie notre cas.

Est-ce difficile de trouver des sponsors ?

  • Trouver des sponsors, autant le dire clairement, c’est la partie la plus difficile, et sans doute la plus prenante en temps. Nous avons envoyé de nombreux courriers, sollicité et rencontré de nombreuses personnes, fait beaucoup de démarches de sponsoring.

Combien de temps a duré la course ?

  • Il faut compter dix jours au Maroc, dont cinq jours de pistes dans le désert.

Quelles villes avez-vous traversées ?

  • En France, deux villes de départ : Poitiers et St Jean de Luz. Ensuite, nous avons descendu l’Espagne, en passant par Salamanque et Séville. Arrivée à Algeciras, rassemblement des 1430 équipages. Quatre bateaux étaient réservés pour franchir le détroit de Gibraltar.
  • Première ville au Maroc : Tanger, puis Rabat, premier bivouac à Boulajoul, près de Midelt. Ensuite trois jours à Merzouga, à la frontière algérienne, une nuit en autonomie dans le désert, pour finir par une nuit à Marrakech.

Quel est votre meilleur souvenir ?

  • Ce qui nous a le plus marqué durant ce raid, et qui reste sans doute un de nos meilleurs souvenirs, c’est tout simplement le fait de conduire notre 4L en plein désert, de la voir passer dunes et collines sans le moindre souci (enfin presque!). Conduire une telle voiture en plein désert a vraiment été un réel plaisir, choisir un cap et non une route, se retrouver toute seules en plein désert et choisir nos propres directions. C’est vraiment différent que conduire sur une route! 
  • Ce qui a été fabuleux aussi fut les rencontres que nous avons faites avec des berbères, au gré des pistes mais aussi lors des bivouacs, nous avons vraiment eu l’occasion d’échanger avec eux.

Si vous aimez l’aventure et que vous voulez barouder dans le désert marocain comme Maryeve et Margaux, il suffit de vous inscrire l’an prochain au 4L Trophy si vous êtes étudiants, ou envoyez votre candidature pour d’autres courses de ce type comme le raid des Super 5 ou encore celui des Gazelles qui a lieu en ce moment même, toujours dans le désert marocain.

Toutes les photos du périple de Margaux et Maryeve c’est ici 😉

Tags: , , , , , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.